RSF réclame la remise en liberté du directeur de la Radio publique africaine

CKS News & Coralie Kienge Show

REPORTERS SANS FRONTIERESRSF voit dans la détention de Rugurika une tentative du gouvernement burundais pour museler la presse, explique Cléa Kahn-Sriber, responsable du bureau Afrique de RSF.

Evoquant une « persécution judiciaire », l’ONG Reporters sans Frontières (RSF) exige la remise en liberté immédiate de Bob Rugurika, le directeur de la Radio publique africaine (RPA).

La justice burundaise a confirmé mercredi les charges retenues contre le journaliste, emprisonné depuis le 22 janvier. Il n’aura pas droit à la liberté provisoire et sera jugé notamment pour « complicité d’assassinat », « manquement à la solidarité publique », « violation du secret d’instruction » et « recel de malfaiteurs ». Il risque jusqu’à 20 ans de prison.

RSF voit dans la détention de Rugurika une tentative du gouvernement burundais pour museler la presse, explique Cléa Kahn-Sriber, responsable du bureau Afrique de RSF. « Cette décision envoie un message de menace à destination des autres journalistes du pays et porte une atteinte grave à la…

View original post 224 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s